Mardi 15 Mai 2018 18h 20h Mutations économiques et reconfigurations du travail : L’avenir du droit du travail

Mardi 15 Mai 2018 18h 20h

 Mutations économiques et reconfigurations du travail :

L’avenir  du  droit du travail 

Les grandes mutations économiques de la période sont celles qui caractérisent la mondialisation libérale et un capitalisme financiarisé et globalisé.

Le travail est actuellement en proie à des transformations  profondes avec l’avènement du numérique, qui doit  bouleverser le fonctionnement de nos  sociétés, de nos modes de vie.

Ces mutations en cours sont-elles annonciatrices d’une «nouvelle révolution industrielle » ?

Elles impactent  à la fois :

  • La technologie, produit des innovations et de la recherche développement ;
  • les organisations et les manières de travailler  (savoir-faire, qualification, compétences) ;
  • le territoire, qui est l’espace concret dans lequel se déploient les stratégies de localisation, de délocalisation et plus rarement de relocalisation.

La mondialisation met en exergue les enjeux de compétitivité dans ses différents aspects, mais aussi la place du travail, qui pour certains n’est qu’un « coût », obéissant à la logique des « avantages comparatifs ».

L’intervention publiques subit de son côté des changements à travers des politiques néolibérales dites de «réformes structurelles» axées sur la déréglementation et portant plus sur la flexibilité que sur la sécurité.Dans le même temps, le «modèle d’emploi» de l’ère fordiste, ainsi que celui du travail subordonné sont fortement réinterrogés.C’est dans ces conditions, que l’avenir du droit du travail peut s’écrire.

  • Tout d’abord par rapport au passé à travers l’histoire économique et sociale du travail, celle du machinisme, de l’industrialisation, de l’automatisation mais aussi celle des acteurs sociaux (syndicat, patronat, État).
  • Ensuite, par les bouleversements de l’organisation productive avec l’usine du futur, les robots mais aussi les algorithmes, les plateformes, l’intelligence artificielle.
  • Ils génèrent de nouveaux espaces et de nouveaux collectifs de travail, de nouvelles exigences en termes d’emploi et de formation.
  • Enfin, pour penser le futur du travail, des innovations sociales comme technologiques sont nécessaires, tout comme de nouveaux conflits et de nouvelles solidarités

Intervenante :

Isabelle DAUGAREILH, Directrice de recherches au CNRS, Directrice du COMTRASEC (centre de droit comparé du travail et de la sécurité sociale) Université de Bordeaux

Débat animé par Jean-Luc Gibou, Café Economique

 

Lieu : Restaurant Le Relais du Liban 2, Avenue Roger Chaumet 33600 Pessac, accès libre (juste le prix d’une consommation)

*Assemblée Générale Mardi 5 Juin 2018 18h

Les commentaires sont fermés

  • Nous contacter :

    Maison des associations Le Café Economique 19, avenue Pierre Wiehn 33600 Pessac Email : cafe_economique@hotmail.fr Association Loi 1901 n°préfecture W332002360